Masha Cerovic

Maître de conférences à l'EHESS

Docteur en histoire, maître de conférences à l’EHESS depuis 2017, Masha Cerovic s’intéresse aux différents visages, aux pratiques associées aux guerres “irrégulières” (guerre de partisans en russe) dans l’espace (post-) impérial russe, considérées comme des violences politiques, qu’elles soient déployées par des “insurgés”, “rebelles” ou “résistants”, ou par des forces militaires étatiques de “contre-insurrection”, “maintien de l’ordre”, conquête ou colonisation.

Ses principaux terrains de recherche actuels concernent:

  •  les années quarante et la confrontation germano-soviétique. Dans le prolongement de la thèse sur les partisans soviétiques, elle continue à s’intéresser aux politiques nazies de lutte contre les partisans ainsi qu’aux multiples mouvements de guérilla qui se sont globalement déployés en réponse aux occupations impériales pendant cette décennie.
  •  le rôle des guerres irrégulières et de leurs acteurs, au premier rang desquels les Cosaques, dans la guerre civile russe et, au-delà, dans la restructuration de l’espace impérial russe de la fin du dix-neuvième siècle aux années trente.
  • l’utilisation de la guerre irrégulière comme instrument de la politique impériale russe sur les marges de l’empire, dans la longue durée. Dans ce cadre, elle prend en charge le volet militaire d’un projet collectif dirigé par Etienne Peyrat sur les relations russo-kurdes depuis la fin du dix-neuvième siècle.

Ancienne élève de l’ENS, Masha Cerovic a fait sa thèse à l’université Paris I Panthéon Sorbonne, a été directrice adjointe du Centre d’études franco-russe de Moscou. Elle est membre du CERCEC et associée au Centre Marc Bloch à Berlin.

Bibliography

Les Enfants de Staline. La guerre des partisans soviétiques (1941-1944), Paris, Seuil, coll. L’Univers historique, 2018

« Le monde des partisans », in Bruno Cabanes et al. (dir.), Une histoire de la guerre – Du XIXe siècle à nos jours. Paris, Seuil, 2018, p.327-337.

« Fighters Like No Others : The Soviet Partisans in the Wake of War », in Stefan-Ludwig Hoffmann et al. (dir.), Seeking Peace in the Wake of War : Europe, 1943-1947, Amsterdam, Amsterdam University Press, 2016, p. 203-216

« Le front germano-soviétique (1941-1945): une apocalypse européenne », in Robert Frank et al. (dir.), 1937-1947: La Guerre-monde, T.1, Paris, Folio Gallimard, 2015, p. 913-961

« Я вижу кровавое море, в котором плавают корабли построенные из человеческих костей”: Военный опыт советских партизан в Великой Отечественной войне », in Nikolaj Mikhailov et al. (dir.), Маленький человек и большая война в истории России: середина XIX — середина XX в., Sankt-Petersburg, Nestor-Istoria, 2014.

« La question agraire en Bielorussie durant l’occupation allemande (1941-1944) », Hypothèses, 2010 / 1, p. 219-228

« Воспоминания ветерана Лельчицкой партизанской бригады ГРУ Т. Марковской », avec Alexander Gogun, Голокост і сучасність. Студії в Україні і світі (Holocaust and Modernity. Studies in Ukraine and the World), 2009, 1/5, p. 71-103

« “Au chien, une mort de chien” : les partisans face aux “traitres a la patrie” », Cahiers du Monde Russe, 2008, 49/2-3, p. 239-262

« De la paix a la guerre : les habitants de Minsk face aux violences d’occupation allemandes », Relations internationales, 2006/2, n°126, p. 67-79