Détails

La formation de l’Etat russe à l’époque moderne

Ce programme de recherche s’intéresse au passage – fragmentaire et discontinu – de l’administration de la sphère domestique à celle de l’espace public en Russie. Il est fondé, en particulier, sur la sociologie historique des personnels de gouvernement. L’identification des acteurs, de leurs modes de recrutement, l’étude de leurs comportements professionnels permet de questionner l’exercice du pouvoir dans ses pratiques et de démontrer le caractère tardif, en Russie, d’une administration fondée sur l’exécution hiérarchisée de commandements et légitimée dans son monopole par l’unité du souverain.

L’éducation des élites séculières en Russie au XVIIIe siècle

Le XVIIIe siècle russe a vu la création puis l’essor d’un ensemble d’écoles « publiques » : écoles militaires, gymnases ou universités. Parallèlement, des pratiques d’éducation domestique se sont étendues. Cette problématique de la formation des élites identifie différents milieux sociaux, constitués par la noblesse, les classes urbaines mais aussi par les élites nouvellement promues que sont les militaires, les administrateurs, les spécialistes et les intellectuels. L’analyse des pratiques de formation met l’accent sur le rôle et l’application des modèles européens et de leurs porteurs (spécialistes étrangers). Elle se concentre également sur la combinaison conflictuelle entre les projets de la monarchie et ceux portés par les classes dirigeantes montantes au niveau individuel.

Empires et messianisme dans le monde balkanique après la chute de Constantinople

Ce programme comporte différentes approches de la constitution des pouvoirs dans l’espace balkanique. L’une d’elles se concentre sur l’étude de l’imaginaire et du vécu de la guerre anti-ottomane à l’époque moderne. Il s’agit d’explorer la diffusion des écrits à portée prophétique et