Être opposant dans la Russie de Vladimir Poutine

Depuis l'élection de Vladimir Poutine à la présidence russe en 2000, comment les opposants politiques font-ils entendre leur voix ? Françoise Daucé, directrice du Cercec, publie les résultats de son enquête auprès des militants de l'opposition.

Couverture Etre opposant dans la Russie de Vladimir PoutineDepuis la chute de l’URSS, la Russie n’a connu qu’une brève expérience du pluralisme politique au début des années 1990. Le pays s’est ensuite engagé dans une trajectoire de reflux démocratique. Avec l’élection de V. Poutine à la présidence russe en 2000, l’emprise du pouvoir sur la scène politique s’est accentuée, excluant les partis d’opposition de la vie parlementaire.

Privés de représentation, comment les opposants politiques peuvent-ils faire entendre leur voix dans la Russie des années 2000 et 2010 ? Comment s’organisent-ils collectivement pour intervenir dans la vie publique hors du cadre des partis ? Quelles sont les ressources dont ils disposent ? Quelles sont les menaces qu’ils encourent ? Autant de questions auxquelles ce livre répond en examinant les nouvelles formes de militantisme dans la Russie contemporaine, leur articulation aux revendications locales et quotidiennes et leur usage des nouvelles technologies de l’information. À la lumière des manifestations contre la fraude électorale de l’hiver 2011/2012 apparaissent tant l’inventivité civique dont font preuve les militants russes pour contourner les contraintes que les limites politiques de leur action collective.

Cette enquête sur les militants d’opposition en Russie est l’occasion d’une réflexion sur la mise à distance des partis dans les systèmes politiques contemporains, sur les conséquences de leur affaiblissement, voire de leur disparition. Les leçons politiques du cas russe sont certes spécifiques à ce contexte national mais elles illustrent les difficultés pesant sur les partis dans d’autres espaces européens où leur rôle est souvent négligé. À partir du cas russe, c’est donc au fond à une réflexion sur le rôle des partis politiques que ce livre invite. 

Photo : Manifestation sur le pont Luzhkov, à Moscou, contre les résultats des élections législatives en Russie, le 10 décembre 2011. Crédit : Bogomolov.PL