Médiateurs d’empire en Asie centrale (1820‑1928)

Comment le système impérial russe s'est-il développé et maintenu en Asie centrale ? La réponse est dans le nouveau numéro des Cahiers du Monde russe, qui consacre son dossier aux "médiateurs du pouvoir", intermédiaires autochtones qui ont tenu une place décisive dans l'administration de l'Empire.

L’une des caractéristiques des empires est d’avoir inventé, imaginé des technologies de médiation permettant de faire tenir ensemble des populations, des territoires et des cultures diverses. L’étendue comme la complexité des constructions impériales supposent cette capacité de négociation réciproque des colonisateurs et des sociétés incorporées. Soulignée par l’histoire globale, et en particulier par Jane Burbank et Frederick Cooper[1], la combinaison de pouvoirs feuilletés, enchevêtrés, qui s’accompagnent d’une pluralité de statuts et de régimes de droit, autorise l’empire à une flexibilité de gouvernement et garantit, jusqu’à un certain point, sa pérennité.

Les médiateurs du pouvoir, intermédiaires de la métropole à toutes les échelles, tiennent donc une place décisive dans l’administration des empires. Outre leur utilisation et leur implication dans la défense du territoire et son exploitation, c’est dans l’usage qu’ils font des structures impériales qu’ils marquent leur empreinte, car c’est dans le tissage des relations complexes entre administrés, médiateurs autochtones et autorités coloniales que l’Empire se fabrique...

Lire la suite sur monderusse.revues.org/8206

 

Cahiers du Monde russe
56/4 (Octobre‑décembre 2015)

sommaire

Dossier : Médiateurs d’empire en Asie centrale (1820‑1928)

Introduction par Isabelle Ohayon

Tetsu AKIYAMA - Why was Russian direct rule over Kyrgyz nomads dependent on tribal chieftains “manaps”?
Gul´mira S. SULTANGALIEVA - Kazahskie činovniki Rossijskoj Imperii XIX v. : osobennosti vosprijatija vlasti [Les fonctionnaires kazakhs de la Russie impériale au xixe siècle : particularités de la perception du pouvoir]
Tomohiko UYAMA - Repression of Kazakh intellectuals as a sign of weakness of Russian imperial rule: The paradoxical impact of Governor A.N. Troinitskii on the Kazakh national movement
Xavier HALLEZ - Le ralliement des Kazakhs au pouvoir soviétique (1917‑1920) : convictions politiques, système tribal et contexte russe
Dina A. AMANŽOLOVA - Ispytanie vlast´ju : iz istorii formirovanija biurokratii Kazahskoj ASSR, 1920‑e gg. [L’exercice du pouvoir : de la formation de la bureaucratie en République socialiste soviétique autonome kazakhe dans les années 1920]

Comptes rendus

Russie ancienne et impériale
La Première Guerre
Période soviétique et postsoviétique
Identités nationale, empires, régions
Émigration

Résumés/Abstracts
Livres reçus
Sommaire du volume 56 (2015)    939


 

[1]Jane Burbank, Frederick Cooper, Empires in World History, Princeton University Press, 2010.

Photo : « Rassemblement des chefs de district (staršiny) lors de la venue du chef de police du district (ispravnik) ». Photographie de Samuil Martynovič Dudin, région de Semipalatinsk, Kazakhstan, 1899. © Collection du Musée d’anthropologie et d’ethnographie Pierre le Grand (Kunstkamera), Académie des sciences russe, MAE n° 1199-66.