Les techniques et la globalisation au xxe siècle

Sous la direction de Liliane Hilaire-Pérez, professeure d’histoire moderne à l’université Paris Diderot-Paris 7 et directrice d’études à l’EHESS, et Larissa Zakharova, maître de conférences à l’EHESS (CERCEC).

Couverture Les techniques et la globalisation au XXe siècleQu’est-ce que les techniques font à la globalisation ? Qu’est-ce que la globalisation fait aux techniques ? Cet ouvrage propose des réponses à ces questions dans une vingtaine d’études originales qui portent sur le Brésil, le Cameroun, la Chine, les États-Unis, la France, le Japon et l’Union soviétique. Il s’intéresse au long xxe siècle où l’ordre colonial, les antagonismes politiques et la division du monde en deux blocs ont joué un rôle capital dans les interconnexions et les interdépendances régionales. Dans leurs analyses des circulations des techniques, les auteurs de cet ouvrage s’emploient à suivre au plus près les déplacements pour en montrer la complexité et le travail permanent de requalification qui s’opère, tant les techniques et leurs porteurs se transforment au fil des disséminations et de leurs arborescences. De fait, la globalisation ne signifie pas une homogénéisation des mondes sociotechniques. Les circulations techniques changent les territoires de l’économie et les rapports entre les pays, les inégalités et les clivages entre les pays riches et les pays pauvres.

Publié aux Editions PUR, avec le soutien du laboratoire CERCEC (UMR 8083 EHESS/CNRS), des laboratoires SPHERE et Identités Cultures Territoires (ICT) de l’université Paris Diderot-Paris 7 et le concours du Centre Alexandre Koyré (UMR 8560).