Homosexualité communiste 1945-1989

Les 2 et 3 février 2017, à Paris, se déroulera le colloque international « Homosexualité communiste 1945-1989 ». Son objectif : interroger l’histoire de l’homosexualité contemporaine dans un autre contexte politique et social que celui dans lequel elle est le plus souvent analysée pour permettre de remettre en question certaines évidences, de transformer une mémoire avouée en une histoire délibérément autre, et d’aller à la rencontre de l’histoire critique d’un désir différent.

La conférence internationale « Homosexualité communiste 1945-1989 » vise à interroger et à écrire la riche et troublante histoire de l’homosexualité à l'époque socialiste à travers plusieurs contextes européens : l’U.R.S.S., les démocraties populaires et la Yougoslavie, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à l’effondrement du bloc soviétique.

Les échanges autour de ces sujets seront l’occasion d’une réflexion générale sur les  modèles, les corporéités, les langages, et bien évidemment les structures sociales et politiques où les homosexualités ont trouvé une zone de répression et d’expression mêlées.

A l’heure actuelle, alors que les mouvements homosexuels ont durement acquis certains droits et alors que les formes de l’homophobie se renouvellent à l’Est comme à l’Ouest, interroger l’histoire de l’homosexualité contemporaine dans un autre contexte politique et social que celui dans lequel il est le plus souvent analysé (les régimes libéraux et occidentaux) peut permettre de remettre en question certaines évidences, de transformer une mémoire avouée en une histoire délibérément autre, et d’aller à la rencontre de l’histoire critique d’un désir différent.

Des projections et des débats, ouverts à tous les publics, seront l’occasion de donner aux enjeux scientifiques une perspective culturelle. Outre les débats entre les  chercheurs, le public pourra ainsi découvrir et rencontrer des artistes contemporains tels que Jaanus Samma (pavillon estonien à la 56e Biennale de Venise) et Karol Radziszewski (PERFORMA 13, New York).

Le site de l’événement : www.eastqueerconference.wordpress.com

Comité d’organisation :

Jérôme Bazin (Université Paris-Est Créteil, CRHEC)
Arthur Clech (EHESS, CERCEC)
Mathieu Lericq (Aix-Marseille Université, LESA)
 
La conférence et les événements parallèles sont co-organisés par l’Université Paris-Est Créteil (CRHEC), l’EHESS (CERCEC) et l’Université Paris-Sorbonne (EUR’ORBEM), avec l’aide financière du programme ACCES (Ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur) et de la fondation Thyssen, en coopération avec l’association 7e Genre, le Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir, le Queer Archives Institute, le Centre LGBT Paris Île-de-France, le GIS - Institut du Genre, la galerie 22,48m², le bar La Mutinerie, l’Institut polonais de Paris, l’Institut hongrois, le Gœthe Institut et le Centre culturel tchèque.

-------

 Colloque international

Homosexualité communiste (1945-1989)

Les 2 et 3 février à l’Université Paris-Est Créteil et l’EHESS


Le colloque se tient entièrement en langue anglaise. Entrée libre.

Jeudi 2 Février
Université Paris-Est Créteil (Salle des thèses – bâtiment P)

9:00-9:30 : Introduction par Arthur Clech et Mathieu Lericq

9:30-12:00 : Panel I — Ex-centrer les sexualités : champs de recherche en mutation

Modération : Florence Tamagne (Université Lille 3)
Discutant: Arthur Clech (EHESS)

Łukasz Szulc (Université d’Anvers) :
     Homosexuality in Eastern Bloc Countries in the 1980s in a Comparative Perspective
Anita Kurimay (Bryn Mawr College) :
     Practicing and Imagining Homosexuality in Late Socialist Hungary
Vojin Saša Vukadinović (Université de Zürich) :
      A different kind of communist love. A case study on same-sex desire in the Red Army Faction and the G.D.R.

[10:30-10:45 : Pause café]

Galina Zelenina (Russian State University for the Humanities, Moscou) :
     Late Soviet Jews and homosexuals: “older” minority and “younger” minority in internal discourse
Thibault Boulvain (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne) :
      The AIDS epidemic didn’t stop at the borders of the Iron Curtain

[12:00-13:00 : Pause déjeuner]

13:00-14:00 Keynote (1)
Dan Healey (Université d’Oxford) :
     How to Write the History of Communist Homosexuality: Historical Time, Geopolitics, and Queer Memory in the Former Soviet Union

14:15-17:00 : Panel II — Homosexualités sous contrôle : cadres légaux et médicaux

Modération : Éric Fassin (Université Paris 8)
Discutant : Roman Krakovsky (Labex TEPSIS, EHESS)

Franko Dota (Université de Zagreb) :
     A «Queer» Communist Idea: The Failed Post-Revolutionary Attempt to Decriminalize Homosexuality in Socialist Yugoslavia

Jan Seidl (Société pour la Mémoire Queer, Prague) :
     Did the decriminalization of homosexuality in Czechoslovakia in 1961 actually take place?

Uladzimir Valodzin (Maksim Bahdanovič Literary Museum, Minsk) :
      Criminal persecution of male homosexuals in late Soviet Union (1950s-1991): discourses and figures

[15:30-15:45 : Pause café]

Agnès Chetaille (E.H.E.S.S.) :
      Between repression and incitement: state control and emergence of homosexual groups in Poland in the 1980s

Irina Costache (Central European University, Budapest) :
      Je est un autre: Homosexuality, Confession and the Politics of Abnormality in Ceausescu’s Romania

[Les discussions de la journée se poursuivront à l’occasion de la projection-débat du documentaire Les Années secrètes de Mária Takács au cinéma Luminor Hôtel-de-Ville à 20h.]


Vendredi 3 Février
École des Hautes Études en Sciences Sociales (105 bd Raspail, 75006 Paris)


9:00-9:30 : Collation de bienvenue

9:30-10:30 Keynote (2)
Judit Takács (Hungarian Academy of Sciences) :
     Disciplining Gender and Homosexuality in State Socialist Hungary

10:30-10:45 : Pause café

10:45-13:00 : Panel III — Vies quotidiennes entre normalité et anormalité

Modération : Hadley Zaun Renkin (Central European University, Budapest)
Discutant: Jérôme Bazin (Université Paris-Est Créteil)

Francesca Stella (Université de Glasgow) :
     Rethinking communist homosexualities through everyday experiences: insights from a study on lesbian’ lives in Soviet Russia
Maria Bühner (Université de Leipzig) :
    Insights in the changing (self-)understandings of lesbians in East Germany during the 1980s
Alisa Zhabenko (Université d’Helsinki) :
    Motherhood culture of the last Soviet generation” women with same-sex sexual desire
Wojciech Śmieja (University of Upper Silesia, Katowice) :
     The captive (homosexual) minds. On being a writer and a homosexual in communist Poland

13:00-14:00 : Pause déjeuner

14:00-16:15 : Panel IV — Intimités exposées : à la recherche d’une présence publique et poétique

Modération : Dina Iordanova (Université de St Andrews)
Discutant : Mathieu Lericq (Aix-Marseille Université)

Sanja Lazarević Radak (Université de Belgrade) :
     Non-Aligned Yugoslavia and ‘In-between’ Subjects’: Filming Homosexuality In The Yugoslav Black Wave (1967-1971)
Kevin Moss (Middlebury College) :
     Traitors, Secrets, Spies, and Dissidents : Gay and Lesbian Characters in Two Classic Hungarian Films of the 80s
Tim Veith (Université de Siegen) :
     Pictures of homosexual life during communism in Poland in non-heterosexual magazines across Europe
Mateusz Chmurski (Université Libre de Bruxelles, Université Paris-Sorbonne) :
     Encircling the void? Body (and discourse) distortions in the Central-European gay prose

[16:15-16:30 : Pause café]

16:30-17:30 – Discussion articulée entre l’artiste Jaanus Samma et le chercheur Uku Lember (Université de Tallinn, Université d’Uppsala).

17:30-18:00 – Remarques de conclusion par Jérôme Bazin et discussion générale.

[Les discussions de la journée se poursuivront à l’occasion de la rencontre avec l’artiste Karol Radziszewski autour des projet Kisieland et Queer Archives Institute à la galerie 22,48m2 à 19h30].

--

Événements parallèles
Du 30 janvier au 3 février 2017
au cinéma Le Brady, à la Sorbonne (salle des Actes), au centre LGBT Paris Ile-de-France,
au bar La Mutinerie, au cinéma Luminor Hôtel de Ville et à la galerie 22, 48m²



Lundi 30 Janvier, 20h, projection au cinéma Le Brady (Paris, 10e) :
Programme : Un autre regard (Egymásra nézve), réalisé par/directed by Károly Makk (Hongrie/Hungary, 1982, 102 min., VOSTF), d’après le roman de Erzsébet Galgóczi.

Avec Jadwiga Jankowska-Cieslak, Grażyna Szapołowska, Jozef Króner
Prés. : Mathieu Lericq.
En partenariat avec l’association 7e Genre.

Lieu : Cinéma Le Brady (39 Boulevard de Strasbourg, Paris, 10e / Métro : Château d’Eau)

Tarif : 8.50€ / 6.50€ en réservant dès maintenant sur www.lebrady.fr

Malgré la froideur menaçante d’une guerre qu’opposent deux blocs idéologiques, une chaleur étrange inspire à deux femmes les sentiments les plus profonds. Entre Éva et Lívia, toutes deux journalistes, s’immiscent des désirs parfaitement légitimes bien que, dans la Hongrie de 1956, juridiquement illégaux. Prises dans ce tourbillon répressif mêlé au rejet social, chacune négocie cette intimité condamnée à travers un engagement éthique plus ou moins affirmé. Face à la violence et à l’exil intérieur, dans la présence politique du sentiment, son évocation laisse planer le pire, faute d’autre chose. Le film conte avec précision et pudeur cette histoire d’homosexualité sous un régime communiste, déplaçant le fardeau du stéréotype par une rage du regard.

Jadwiga Jankowska-Cieslak reçoit le Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes en 1982 pour le rôle d’Éva.
--

Mardi 31 Janvier, 19h, débat public à la Sorbonne :
Thème : "Un absolu de plénitude, un absolu de déchirement" : explorer et décrypter le tabou homosexuel dans la littérature est-européenne (1945-1989)
Intervenant-e-s : Małgorzata Smorąg-Goldberg (Paris-Sorbonne, Eur’Orbem), Kinga Siatkowska-Callebat (Paris-Sorbonne, Eur’Orbem), Anna Demadre (Université Lille 3) et Mateusz Chmurski (Université Libre de Bruxelles et Paris-Sorbonne, Eur’Orbem).

Débat mené en français, ouvert à tous-tes.
Lieu : Salle des Actes (Université Paris-Sorbonne, 1 rue Victor Cousin, Paris, 5e / Métro : Cluny-La Sorbonne)
Entrée libre.


Sous quelles formes le tabou homosexuel apparaît/transparaît-il dans les littératures polonaise, tchèque et hongroise, entre 1945 et 1989 ? En plus de dresser le contexte social et juridique encadrant l’homosexualité pendant la période communiste, le débat permettra d’identifier les différentes orientations poétiques choisies, de comprendre les rapports complexes entre homosexualité et marginalité, et d’interroger le rôle de certain-e-s auteur-e-s ouvertement homosexuel-le-s dans la sphère publique. Sans perdre de vue les positionnements ambigus développés depuis 1989, l’enjeu sera non seulement de pointer les limites morales assumées dans le champ politique mais aussi, par contraste, d’évoquer le besoin mémoriel qui sous-tend manifestement certaines tendances littéraires et artistiques contemporaines.
--

Mercredi 1er Février, 17h00, débat public au Centre LGBT Paris Ile de France :
Thème : Regarder vers l’Est — Être, lutter et migrer en tant qu’homosexuel-le-s dans l’Europe communiste
Intervenant-e-s : Catherine Durand (ex-journaliste au Gai Pied, sous réserve), Karol Radziszewski (artiste) et Mathieu Riboulet (écrivain).
En partenariat avec le Centre LGBT Paris Île-de-France.

Durée : 1h30. Débat mené en français. Entrée libre.
Lieu : Centre LGBT Paris Île-de-France (63 rue Beaubourg, Paris, 3e / Métro : Rambuteau)


Comment les magazines gay français et ouest-européens ont-ils fait connaître la situation des homosexel-le-s est-européen-ne-s ? Quelles interactions/migrations se sont créées à l’époque des luttes sociales et sexuelles entre Est et Ouest (années 1970/1980) ? Comment la littérature française contemporaine prend-elle en charge l’héritage des luttes européennes pour l’émancipation des “minorités sexuelles” ?
--

SOIRÉE D’OUVERTURE
Mercredi 1er Février, 19:00, performance à La Mutinerie (Paris, 3e)
:
“Notes on love and other stuff...” par l’artiste polonais Tomasz Foltyn/Vala Tanz.

Lieu : La Mutinerie (176 – 178 rue Saint Martin, Paris, 3e / Métro : Rambuteau, Etienne Marcel)

Entrée libre. Consommation au bar.
--

Mardi 2 Février, 20h, projection au Cinéma Luminor Hôtel de Ville (Paris, 3e) :
Programme : Les Années Secrètes (Eltitkolt évek), réalisé par/directed by Mária Takács (Hongrie/Hungary, 2009, 90 min., VOSTF)
Projection suivie d’un débat avec la réalisatrice et d’un cocktail.

Organisée en coopération avec le Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir.

Lieu : Cinéma Luminor Hôtel de Ville (20, rue du Temple, Paris, 4e / Métro : Hôtel de Ville)

Tarif normal : 6 Euros / Tarif réduit (moins de 15 ans) : 5 Euros

Dans ce documentaire unique, des lesbiennes hongroises partagent avec la réalisatrice Mária Takács leurs histoires d’amour à l’époque communiste.
Les histoires qui y sont relatées parlent de la répression quotidienne dont ces femmes ont fait l'objet, surtout dans les années 1960 et 1970 (alors même que la décriminalisation de l’homosexualité avait officiellement été prononcée dès 1961). On assiste dans les années 80 à l'émergence d'une sous-culture et d'une scène alternative qui font éclater les cadres permettant ainsi de vivre ses amours plus librement et de s’affirmer comme lesbienne.
--

Vendredi 3 Février, 19h30, rencontre avec Karol Radziszewski à la galerie 22.48 m² (Paris, 20e) :
Rencontre avec l’artiste polonais Karol Radziszewski autour des projets Kisieland et Queer Archives Institute.

La discussion sera menée en anglais, traduite en français. Suivie d’un cocktail polonais. En partenariat avec l’Institut Polonais.

Lieu :  Galerie 22.48 m² (30 rue des Envierges, Paris, 20e / Métro : Pyrénées/Jourdain)

Entrée libre.
--

INFORMATIONS PRATIQUES
 
Le colloque international se tient dans les lieux suivants :

UNIVERSITÉ PARIS-EST CRÉTEIL
Salle des thèses – Bât. P
61, avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil
Métro ligne 8 : Créteil Université

EHESS

Amphi F. Furet

105 boulevard Raspail
75006 Paris
Métro ligne 12 : Notre-Dame-des-Champs

——

Contact : eastqueerconference@gmail.com

Site : eastqueerconference.wordpress.com

Facebook : www.facebook.com/eastqueerconference