Anciens et nouveaux combattants dans l’espace post-soviétique: Trajectoires, genre, générations

Le jeudi 20 avril 2017, à l'université Paris Nanterre, aura lieu une journée d'études consacrée à l'expérience de celles et ceux qui combattent aujourd'hui et ont combattu hier dans l'espace soviétique et post-soviétique.

Longtemps associée à l’héritage de la Grande guerre patriotique de 1941-1945, la figure du vétéran a été réinvestie de diverses façons au fil des conflits qui ont marqué la fin de la période soviétique (Afghanistan) et les décennies qui ont suivi son éclatement. La réactivation de certains conflits (Haut-Karabagh en avril 2016), le surgissement et l’inscription dans la durée de la guerre à l’Est de l’Ukraine amènent à repenser cette catégorie, souvent administrative, en interrogeant l’expérience de celles et ceux qui combattent aujourd'hui ou ont combattu hier, pour tenter de comprendre les trajectoires individuelles avant, pendant et après le conflit armé, le sens donné à l’engagement dans le conflit, la transmission et la circulation des expériences et des savoir-faire.
Autour de collègues d’Ukraine et de Russie menant des recherches auprès des combattants engagés dans le conflit à l’est de l’Ukraine, cette journée d’études propose un bilan d’étape de recherches amorcées dans le cadre de projets de recherche individuels et collectifs - un projet initié dans le cadre d’un fond de préfiguration du laboratoire TEPSIS à l’EHESS (cf warveterans testimonies) à l’EHESS et le projet européen Cascade notamment - qui visent à décrire tant les processus d’engagement et de réengagement dans les conflits armés de l’espace soviétique/post soviétique - de l’intervention soviétique en Afghanistan au conflit armé à l’est de l’Ukraine – que les récits de vétérans sur la mémoire de ces engagements armés et les trajectoires post-conflits.
La journée s’organisera en deux parties : la matinée sera consacrée essentiellement à la présentation de recherches récentes sur les combattants engagés dans le conflit à l’est de l’Ukraine, du côté ukrainien comme du côté séparatiste ; l’après-midi prendra la forme d’un « atelier de recherche » où seront discutées de manière moins formalisée des recherches en cours sur anciens et nouveaux participants aux conflits d’Afghanistan, du Haut-Karabagh et de Géorgie.
 
Journée organisée avec le soutien de l’ISP Institut des Sciences Sociales du Politique (UMR 7220) et du CRPM - (Centre de Recherches Pluridisciplinaires Multilingues) (EA4418), et du CEVIPOL (Université Libre de Bruxelles).
 
La journée se déroulera en français et en anglais
 
Entrée libre, merci de vous inscrire auprès d'Anne Le Huérou : alehuerou@u-paris10.fr
 

Programme complet

jeudi 20 avril 2017, Batiment V salle 216, Université Paris Nanterre
 
10h : accueil
10h30-13h00 : Combattant.e.s : investissements et réengagement, trajectoires, genre, savoir-faire guerriers…
  • Tamara Martsenyuk (Université Mohyla, Kyiv): ‘Invisible Battalion’: Women's Participation in Military Operations in the war in Ukraine since 2014.
  • Amandine Regamey (Université Paris 1, CERCEC) : Power Institutions in Post-Soviet societies, Issue 17, 2016 Women in Arms: from the Russian Empire to Post-Soviet States http://pipss.revues.org/4072
  • Anna Colin-Lebedev (Université Paris Nanterre, ISP-CERCEC) : Combattants du conflit armé dans le Donbass : du portrait social aux configurations du conflit armé.
  • Natalya Saveleva (Public Sociology Laboratory, Saint Pétersbourg), Getting Involved: Motives, Identities, and Mobilisation Channels of Donbas Rebels in Eastern Ukraine
 
Discutante : Nathalie Duclos, (Université François Rabelais, Tours, ISP)
 
13h00-14h00 : déjeuner dans les locaux de l’ISP Maison Max Weber (bât. W) 3ème étage
 
14h00-16h30 : atelier de recherche: Enquêter sur l’expérience et la mémoire des conflits de l’Afghanistan à l’Ukraine : enjeux de recherche et perspective
  • Aude Merlin (ULB-CEVIPOL, Bruxelles) et Taline Papazian, USC (University of Southern Cali-fornia) : Expérience de guerre et transmission générationnelle en Arménie postsoviétique : le club "l'art de rester vivant", un exemple de réinvestissement des savoir-faire combattants
  • Cloé Drieu (CETOBAC) et Elisabeth Sieca-Kozlowski (TEPSIS/CERCEC) : Portraits d'anciens combattants d’Afghanistan (1979-1989) : Kirghizistan, Lituanie, Ukraine
  • Silvia Serrano (Université d’Auvergne-CERCEC) et Anne Le Huérou (Université Paris Nanterre, ISP-CERCEC) : Faire sens de la défaite ? Les anciens combattants géorgiens de la guerre d'Abkhazie
 
Discutante : Marielle Debos (Université Paris Nanterre, ISP, Institut Universitaire de France)
 
Accès au campus de Nanterre
 
Télécharger le programme au format PDF
Photo : Musée de l'ATO, Dnipro, Copyright Aude Merlin